Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion
MIDH

 
 

(IVOIRENEWS)- Menaces de l’ONU sur les acteurs de Marcoussis/ La Cellule de Réflexions et d’Actions Politiques de zones Forces Nouvelles satisfaite, mais attend des actes concrets
KORHOGO, 04 Mai (IVOIRENEWS)- Après les menaces proférées par le Conseil de Sécurité de l’ONU aux acteurs des Accords de Linas-Marcoussis, la Cellule de Réflexions et d’Actions Politiques (CERAP) de la rébellion ivoirienne s’est déclarée dimanche satisfaite, mais attend des actes concrets.

Nous constatons que l’ONU vient de décider de s’engager activement dans la résolution de la crise en côte d’ivoire, en décidant de sanctionner tous les contrevenants à l’application de l’accord de Linas Marcoussis.

Ainsi, elle commence à s’investir dans la mission qui est la sienne. Il est important de noter que les ivoiriens commençaient à douter sérieusement de la capacité de l’Organisation des Nations Unies à faire appliquer sa propre résolution (résolution 1464), car à travers certains de « ses représentants » en côte d’ivoire dont Monsieur Albert Tévéodjré, elle s’était réfugiée dans des déclarations tapageuses et équilibristes, voulant donner l’impression de couper la poire en deux.

Pourtant, il ne s’agissait seulement que d’utiliser les moyens de pression en sa possession pour contraindre Monsieur Gbagbo et ses partisans, les seuls à s’opposer à l’accord, à respecter les engagements qu’ils ont eux-même signés délibérément.

En se décidant enfin de jouer pleinement son rôle dans la gestion de la crise ivoirienne, l’ONU veut se réconcilier avec la grande majorité du peuple de côte d’ivoire qui commençait à être sceptique quant à l’application effective de l’accord de Linas Marcoussis.

Mais nous attendons pour voir car les nombreuses déclarations de principe ou à contre courant de la part du représentant onusien en Côte d’Ivoire ont fini par enlever tout crédit aux décisions de l’ONU. Sachant pertinemment, comme tous les observateurs et les acteurs politiques en côte d’ivoire que l’obstacle principal à la paix et à la réconciliation est bien Monsieur Laurent Gbagbo, l’ONU aura-t-elle la volonté d’aller jusqu’au bout ?

La CERAP-FN, une fois de plus, soutient que l’avènement d’une côte d’ivoire unifiée et réconciliée est impossible avec Monsieur Laurent Gbagbo.

sdp/yam

Image viewer
Close window

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.