Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion
MIDH

 
 

(IVOIRENEWS)- Meeting prévu des "patriotes" à Bouaké/ Eugène Djué (UPLTCI) se confesse
ABIDJAN, 10 Mai (IVOIRENEWS)- Djué Eugène le "patriote" a écrit une lettre à Soro Guillaume le rebelle. Une missive qui serait pathétique si elle n’avait pas été le fait du maréchal autoproclamé de l’UPLTCI. ceux qui connaissent cet homme que personne ne prend au sérieux au FPI et dans l’entourage du président Gbagbo plus pour son ethnie ( que pour sa propension à la bouffonnerie, savent qu’il s’agit d’une lettre d’allégeance.

"Cher jeune frère, cher frère, M. le SG du MPCI", Djué ne trouve pas de mots assez flatteurs pour désigner celui qu’il qualifiait, il n’y a pas encore dix jours, de rebelle. "Je souhaite que tu puisses transmettre à tous tes collaborateurs que ce déplacement patriotique n’est ni une provocation ni un défi". Entre une petite saute d’humeur du chef de guerre Konaté Daouda et une déclaration tonitruante de Soro Guillaume(c'est son habitude), Kouadio Djué a commencé à revoir la ligne de sa manifestation.

A cette allure, même s’il est autorisé (ce qui devrait l’être, à notre sens, si les rebelles disent être démocrates), le meeting pourrait être une foire, "d’atalaku" de Djué envers Soro. Ce meeting du 22 mai à Bouaké dans l’esprit de Djué est la réplique de la manifestation du 24 avril dernier organisé par le G7. "Pour notre part, nous venons à Bouaké le 22 mai 2004 pour rendre la courtoisie que vous avez bien voulu nous manifester le samedi 24 avril".

Djué continue malgré tout de penser que le G7, c’est le "bloc rebelle". Il n’empêche, le deuxième SG de la Fesci veut "la paix des frères fâchés. La paix de l’oiseau et l’arche". Qui de Soro ou de Djué est l’arbre ? En attendant de répondre à la question, l’homme qui a été le premier "patriote" à nourrir l’idée que Gbagbo doit rester au pouvoir jusqu’en 2015, reconnaît, sur le tard (peut être le temps de s’humilier pour quémander un meeting) que "seules des élections libres et transparentes permettront le retour définitif à la paix".

Comme pris de remords Djué confesse et reconnaît (il doit de ce fait demander pardon au peuple, comme il l’exige pour les rebelles) que son ex ami et lui ont suffisamment "cultivé la haine et le rejet dans l’esprit de notre peuple. Le résultat de tout ceci, c’est des morts d’innocentes personnes. Des souffrances et encore des souffrances pour nos parents que nous voulons défendre". Kouadio Djué est-il vraiment sincère ou s’adonne-t-il à une autre bouffonnerie comme il sait si bien le faire ? La réponse à cette question dépendra des actes que ce dernier va poser dans les prochains jours. Entre autres le démantèlement de la branche milicienne de l’UPLTCI.

ca/atf/fyr

Image viewer
Close window

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.