Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion
MIDH

 
 

(IVOIRENEWS)- Septième jour de la grève de la faim à Londres/ Nabo et Blehiri s’affaiblissent, Par Ceb Gnahauret
LONDRES, 02 Mai (IVOIRENEWS)- Enfermés depuis le Samedi 24 avril 2004 dans les enceintes de la paroisse Notre Dame de France située à Leicester square, au cœur de Londres, les deux ivoiriens qui y observent la grève de la faim dans l’espoir de mettre fin aux souffrances du peuple ivoirien révèlent les raisons fondamentales de leur décision.

Narcisse Nabo (journaliste ) et Leopold Bléhiri ( professeur) qui sont visiblement affaiblis par cette dure épreuve se disent exaspérés par la situation de leur pays et sont prêts à aller jusqu’au bout si l’ONU et toutes les institutions internationales impliquées dans la crise ivoirienne ne jouent pas jeu franc pour aider la Cote d’ivoire à sortir de cette impasse.

Ils fustigent les atrocités qui ont été commises depuis le 19 septembre 2002 par les rebelles et qui n’ont fait l’œuvre d’aucune enquête. Ils condamnent avec la dernière énergie l’attitude de l’ONU qui fait de deux poids deux mesures en s’empressant d’ouvrir une enquête internationale sur les récents événements du 25 mars .

« Qu’est ce qui a été fait pour punir les atrocités qui ont été commises à Man , Bangolo et toute la région de l’Ouest ou il n’y a presque plus de village. Des femmes ont été éventrées et leur sang donné à leurs enfants comme du sirop… Si une enquête doit être ouverte sur les événements du 25 mars, nous n’y sommes pas opposés. C’est d’ailleurs une très bonne chose mais seulement que nous voulons que cette même enquête recule jusqu’au 19 septembre. Nous sommes prêts à mourir pour la paix en Cote d’ivoire. L’ONU doit faire du désarmement une priorité. Comment pouvez-vous accepter que des gens qui ont tue entre au gouvernement, reçoivent des salaries et continuent de tenir la population en otage pour des ambitions personnelles. Trop c’est trop, on a tout donne et il faut que l’ONU fasse du désarmement la priorité des priorité!’ martèlent-ils l’un après l’autre.

Leopold et Narcisse reçoivent la visite des centaines d’ivoiriens des personnalités diplomatiques et religieuses. Une rencontre est prévue aujourd’hui avec le clergé de la paroisse. En attendant, un appel a été lance à toute la diaspora ivoirienne et nous avons déjà écho d’actions similaires à Paris, Rome et New York.

ceg/nc/tf/fyr

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.