Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion
MIDH

 
 

(IVOIRENEWS)- Arrivée de 150 soldats français/ La preuve de la transformation de l’Opération LICORNE en casques bleus, Par Ted Simon
LONDRES, 06 Mai (IVOIRENEWS)- Après l’adoption de la résolution 1528 du Conseil de Sécurité de l’ONU, la composition des casques bleus de l’ONIUCI portait à confusion, surtout pour ce qui est des soldats français. Depuis mercredi, un communiqué de l’ONUCI a confirmé l’envoi de soldats français en Côte d’Ivoire sous la bannière des casques bleus.

L’affaire avait failli faire couler beaucoup d’encre et de salive (si ce n’est fait). Le flou orchestré autour de la mission des 4000 soldats de l’opération Licorne, après la décision de l’ONIU de l’envoi de casques bleus. D’aucuns avaient noté qu’il y aurait chevauchement. Mais comme preuve, l’ONUCI a précisé le rôle des soldats français, comme celui du soutien ( Force de réaction) aux contingents arrivants.

En réalité, la situation étant complexe, nul n’a eu le courage d’indiquer aux ivoiriens (hostiles aux soldats français) que la LICORNE pourrait être sous le sceau de l’ONU. Profitant de la situation actuelle du rapport de la commission d’enquêtes, l’ONUCI annonce enfin officiellement l’arrivée d’un contingent de 145 soldats français du 5e régiment de génie basé à Versailles (région parisienne) pour se joindre aux Casques bleus de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire.

Cet autre contingent portera désormais le nombre de soldats français à près de 4.500 en plus des 1.300 ouest-africains, environ 700 marocains et une brigade du Bangladesh. Bref, la Côte d’Ivoire semble être sous l’invasion onusienne pour une opération de désarmement qui n’avait pas besoin d’autant de troupes.

Ce sont près de 12.000 militaires étrangers qui seront sur le territoire ivoirien. Toute chose qui inquiète de plus en plus la population, car ne sachant visiblement pas les raisons d’un tel déploiement et/où elle n’est informée de la composition réelle des troupes des casques bleus et de leur mission en Côte d’Ivoire.

ts/nc/tf

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.