Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion
MIDH

 
 

(IVOIRENEWS)- Man/ Les rebelles s’en vont
ABIDJAN, 19 Avril (IVOIRENEWS)- C’est un véritable « ouf » de soulagement qu’ont poussé les populations des 18 montagnes à la suite du volte-face des Forces Nouvelles occupant la zone depuis bientôt deux ans.

En effet, les hommes en armes de l’ex-rebellion, après une quinzaine de mois de terreur, auraient décidé de quitter définitivement la zone, rapporte Le Continent.

L’on se souvient qu’à la suite de la marche réprimée du “G 7”, les ex-rebelles de Man avaient repris position au niveau des principales artères de Man.

Mais, curieusement, une fois la tempête passée et les esprits calmés, les soldats des Forces Nouvelles assurant le contrôle de la région s’empressent de quitter la ville. Les populations jointes au téléphone, soutiennent que depuis une quinzaine de jours, les armes ont quasiment disparu de la ville ; et que seule quelques groupuscules isolés restent sur place. Un autre fait révélateur de la décision des ex-rebelles de déserter la ville de Man est la série de mouvements qui est actuellement en cours au niveau de la tête de l’ex-rebellion à Man. Les plus marquants (de ces mouvements) sont la mutation de M. Eddi, chef rebelle de la ville de Man à Logoualé, porte d’entrée des 18 montagnes, et celle du chef rebelle de Logoualé à Facobly. Il est aujourd’hui difficile de dire avec exactitude à quoi répond ce chamboulement au niveau de la hiérarchie des Forces Nouvelles à Man et le départ massif de soldats de la ville. Mais toujours est-il que les positions occupées par l’ex-rebellion à Man, Facobly, Logoualé, Kouibly et autres semblent visiblement plus relaxes. Mieux, il se trouve que non seulement les soldats actuellement présents à Man, se promènent sans arme, mais que les barrages et autres contrôles musclés ont également baissé d’intensité.

En tout état de cause, la réalité dans les 18 montagnes est que la vie renaît progressivement .

A preuve, la vie économique reprend à grand pas, les inscriptions dans les écoles ont repris et l’atmosphère de méfiance qui régnait dans la région se dissipe à mesure que les jours passent. C e départ massif des soldats de l’ex-rebellion est, selon les populations de Man, à mettre à l’actif de l’armée française qui aurait fait un vigoureux ratissage dans la région, dans le cadre du désarmement.

Avec le Bi Hebdomadaire Ivoirien Le Continent

Image viewer
Close window

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.