Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion
MIDH

 
 

(IVOIRENEWS)- Le Président Lassana Conté persiste et signe : « Je ne recevrai jamais de rebelles ivoiriens sur mon territoire »
Après les événements du 25 mars dernier, le Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo a mené une offensive diplomatique dans les pays de l’Hinterland. De Ouagadougou, Bamako, Niamey, Conakry puis Dakar, la délégation ivoirienne conduite par le ministre de l’Intégration Africaine Mel Théodore s’est entretenue avec les différents Chefs d’Etat.

Si à Ouaga, les autorités n’ont fait aucune déclaration, à Conakry, Lassana Conté est resté logique dans sa position. Il a une nouvelle fois refuser que les rebelles ivoiriens s’aventurent en Guinée. Bien connu pour son attachement au Président déchu en 1999, le Chef de l’Etat guinéen a de mauvais souvenirs des rébellions, comme celui du Libéria, dont on l’accusait d’être le bras séculier.

Quant au Président sénégalais « Père spirituel des enfants », il s’est apitoyé sur les événements du 25 mars. Selon lui, « toute la journée du 24 mars, j’étais en contact permanent avec les forces politiques ivoiriennes, mais rien n’y fit pour les convaincre d’annuler la marche. Maintenant que tout est arrivé, il faut penser à l’avenir » a dit Abdoulaye Wade.

Le Chef de l’Etat sénégalais a également proposé la tenue d’une conférence internationale sur la Côte d’Ivoire afin de repenser les précédents accords. Une façon de signer l’arrêt de mort de Marcoussis et déclarer Marcoussis 2.

Image viewer
Close window

500MB of storage for $7.95 a month!
Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.