Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion

 
 

(IVOIRENEWS)- Face au rapport de la commission d’enquête/ L’intox et la frilosité font rage, Par Seck Salimata et Filbert Raysyl
DAKAR, 05 Mai (IVOIRENEWS)- Alors que le Conseil dé Sécurité qui a mandaté la commission d’enquête en Côte d’Ivoire n’ai encore reçu le rapport de leurs experts, la France, les médias, tels RFI, I Télé et l’opposition ivoirienne se sont engagés dans un débat à l’allure théâtrale. L’intoxication et la frilosité ont pris le pas sur le bon sens.

L’on ne pouvait s’imaginer mieux que le scoop vienne de Paris et cela RFI l’aura réussi en « recevant » l’exclusivité du rapport de la commission d’enquêtes sur les événements des 25 et 26 mars en Côte d’Ivoire. Avant d’aborder le fond, la forme de cette information laisse à présager d’un montage grotesque orchestré par la trilogie (RFI-France-G7).

Tous le savait depuis, l’organisation de cette marche réprimée par les forces armées ivoiriennes. Le G7 avait bel et bien reçu la caution de Paris, avec pour objectif la chute du régime en place. De toute leur organisation, rien n’a réussi vraisemblablement aux yeux des ivoiriens.

Aujourd’hui, le style de combat a changé pour ceux que les ivoiriens qualifient de bloc des rebelles. Vouloir à tout prix faire partir l’actuel Chef d’Etat reste leur mission première ils emploient maintenant les grands moyens. Seulement, cette énième tentative est apparue aux yeux de l’opinion internationale comme un grotesque montage. Tous seuls, ils s’exhibent pour laisser croire au génocide.

L’INTOX DE RFI

Miraculeusement, dans cette orchestration, Bernard Schoer est ressuscité pour faire figure d’analyste à une situation quasiment ivraie. Mais que pouvait-on espérer de mieux ? Cette radio que d’aucuns ont baptisé Radio Foutaise Internationale ou encore Radio France Intoxication, joue le jeu de la déstabilisation de la Côte d’Ivoire.

Une chose est certaine, il existe un problème en terre ivoirienne. Mais qu’il soit identitaire appelle à la réflexion de tous pour y trouver une solution des plus idoines sans grands dommages collatéraux. Autrement, on y prend ces distances afin d’éviter un autre Rwanda à l’Afrique. Mais que non, tous veulent voir la Côte d’Ivoire à feu et à sang pour se plaire.

RFI joue sa partition et la seule façon de la contrarier, c’est de lui apporter la contribution, dans un pays où elle n’a pas de correspondant, mais subitement trouve des témoins oculaires au point G des événements.

FRILOSITE DE L’OPPOSITION

Méconnaissable et incapable de s’opposer politiquement à l’actuel Chef de l’Etat ivoirien, l’opposition ivoirienne s’est embourber dans une sorte de frilosité, où le jeu de pseudo alliance lui sera fatale. A entendre leur porte-parole (G7), le Pr Alphonse Djédjé Mady, commenter le rapport de la commission d’enquêtes, nombreux sont les partisans du PDCI qui ont perdu tout espoir en leur parti.

En tenant à organiser a marche du 25 mars, l’opposition avait sa petite idée derrière la tête e elle aura réussi à prendre au piège le pouvoir en place, mais sa conception de la donne est quelquefois empreinte d’une complicité dans la déstabilisation du pays. L’intérêt des uns et des autres n’est pas le même, mais le boucan et le tapage médiatique organisés autour de ce rapport a convaincu tous les sceptiques du mensonges de la France, de ses médias et de l’opposition ivoirienne.

ss/fyr

Image viewer
Close window

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.