Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion

 
 

(IVOIRENEWS)- Désarmement/ Albert Tévodjré et les casques bleus se désengagent, la CNDDR au pied du mur
image.jpg
ABIDJAN, 24 Mai (IVOIRENEWS)- Alors que les ivoiriens exigeaient le début imminent du processus du désarmement et la réunification de la Côte d’Ivoire, le Président du Comité de suivi des Accords de Linas-Marcoussis, Albert Tévodjré a fait dimanche, une déclaration, « remettant » aux ivoiriens cette étape des Accords de Marcoussis, comme « une volonté » des belligérants à y parvenir.

Selon Albert Tévodjré, le désarmement est une volonté collective exprimée par toutes les parties signataires de l’Accord de Linas-Marcoussis. Ainsi donc, il ne saurait se faire si celles-ci ne s’investissent pas pleinement à appliquer les différents points du document.

Et même si l’on parvenait au point du désarmement, le premier responsable de l’ONUCI a dégagé toute responsabilité de son organisation et des casques bleus. « Sachez que le désarmement est la responsabilité directe du gouvernement de réconciliation nationale de Côte d’Ivoire (…) le programme de désarmement est géré par la Commission nationale de désarmement (CNDDR), qui dispose à cet effet d’un budget et d’un personnel adéquats » a-t-il indiqué.

Pour lui, le Premier Ministre de Réconciliation et la structure mise sur pied par ses services, la CNDDR, dirigée par Alain Donwahi sont les premiers responsables du processus de désarmement. Et rien ne pourra se faire sans eux.

L’ONU ne pouvant en aucun cas se substituer aux autorités du pays ou aux parties signataires de l’Accord de Linas-Marcoussis, elle s’érige en observateur. La crise ouverte entre le Chef de l’Etat et le Premier Ministre aggrave visiblement la situation. Impossible pour Seydou Diarra de convoquer et de participer à un conseil de ministres, le Gouvernement ne peut fonctionner.

Aussi le désarmement des belligérants ne peut démarrer en ces temps-ci, alors que les élections approche à grands pas. Aucunes dispositions d’organisation n’ayant encore été prises.

sk/atf/fyr

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.