Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion

 
 

( L'intelligent d'abidjan)Suite aux propos tenus à Bouaké par un mouvement et réclamant la sécession,des voix se sont élevés,en plus du comité de suivi pour dénoncer au sein des forces nouvelles,ci-dessous une déclaration parvenue de Londres

Le 19 Septembre 2002, c’est avec des coeurs lourds et attristés que les Forces Nouvelles (originellement M.P.C.I) ont engagé le dialogue des armes avec d’autres frères ivoiriens, regroupés en véritables corps expéditionnaires au service du régime liberticide de Laurent Gbagbo. Cette action que nous avons activement soutenu, en son temps était nécessaire afin de mettre fin aux tortures, enlèvements, violations de domicile et assassinats cyniques des populations civiles, et ce dans l’indifférence quasi- générale.


Le 25 Janvier 2003, à l’issue des “ Accords de Marcoussis “, les Forces Nouvelles ont intégré le Gouvernement de Réconciliation en tant que partenaire pour la résolution pacifique de la crise fratricide qui mettait en péril notre existence en tant que nation. Cette autre action, nous l’avons soutenu malgré nos appréhensions, parce que nous avions compris que malgré nos objectifs propres en tant que mouvement armé, nous devions aussi nous investir pleinement dans un projet qui dépassait nos limites structurelles compte tenu de la gravité de la crise.



Le 25 Mars 2004, les Forces Nouvelles ont suspendu leur participation au Gouvernement de réconciliation Nationale, après la répression dans le sang d’une marche pacifique de protestation contre les réniements par Gbagbo de tous les engagements de réformes, les violations des droits syndicaux et de la liberté de la presse, loi électorale scélérate inchangée et le blocage de la vie politique. Cette autre action aussi, nous l’avons activement soutenu, d’abord parce que les actes ci-dessus mentionnés consacraient l’impossibilité d’amendement du régime de Laurent Gbagbo et ensuite parce que nous estimions qu’il était temps pour le Christ de Mama de comprendre que désormais la politique en Côte d’Ivoire devrait se faire sur la base de rapports horizontaux et non pas par dépendance clientéliste.



Le 4 Avril 2004, au cours d’une manifestation publique, certains propos très graves ont été attribués au Secrétaire Général sans qu’ils aient été démentis. Pire, depuis cette date, des personnes ou des structures proches de la Direction des Forces Nouvelles, comme saisies par une frénésie destructrice, enfoncent chaque jour davantage le mouvement dans une spirale suicidaire. Et le rubicond a été franchi il y a deux jours avec les suggestions irresponsables d’une soi-disant cellule de réflexion et d’actions politiques (CERAP-FN).



Chers Sympathisants, amis et partenaires des Forces Nouvelles,



Il ne nous est pas possible aujourd’hui, pour plusieurs raisons, de soutenir ou même d’accepter en silence une telle manoeuvre ayant pour enjeu la destinée d’une partie non négligeable du peuple ivoirien, du présent de la côte d’Ivoire et de son devenir:



D’abord, cette démarche marquerait un glissement de l’intérêt public, dont nous nous prévalons depuis Septembre 2002, vers les intérêts privés de quelques individus grisés par les honneurs.



Ensuite, cette démarche trahirait l’aspiration du peuple dont nous avons bénéficié du soutien, non pas pour disséquer la Côte d’Ivoire notre pays à tous, mais pour la rendre viable et vivable pour tous.



Ensuite encore, cette démarche viendrait à rendre caducs les Accords de Marcoussis dont nous clamions la paternité. Ce qui, aux yeux de la Communauté Internationale, démontrerait notre inconsistance et notre immaturité.



Et enfin, cette démarche ajouterait de l’eau au moulin démagogique de Laurent Gbagbo et de ses désoeuvrés armés.



Fort de ces raisons, le Bureau de la représentation Europe des Forces Nouvelles demande incessamment:



1. Au Secrétariat des Forces Nouvelles de se démarquer de façon publique et univoque de cette démarche lourde de conséquences non seulement pour la Côte d’Ivoire, mais aussi pour la Sous région.



2. Aux partenaires, regroupés au sein du bloc des Marcoussistes de condamner sans ambages et de se démarquer de cette démarche suicidaire.



3. Aux combattants des Forces Nouvelles de ne pas se laisser berner par une quelconque promesse de retombées financières, lesquelles d’ailleurs auraient dû être notre préoccupation première depuis longtemps.



Chers sympathisants, amis et partenaires des Forces Nouvelles,



Cette décision que nous prenons aujourd’hui, est la première du genre et n’a pas été du tout facile. Mais la maladie dont souffre notre pays aujourd’hui, doit nous inculquer l’humilité et la responsabilité:



L’humilité d’abord par respect pour tous ces jeunes, vieux, hommes et femmes qui sont tombés sous les balles de l’armée de Laurent Gbagbo parce qu’ils avaient pour idéal, une Côte d’Ivoire unie, indivisible et juste pour tous sans exception.



La responsabilité ensuite parce que la mission que notre génération s’assigne, n’est pas la destruction de la Côte d’Ivoire, notre pays à tous, mais à poser sans cesse des actes tendant à la réconciliation nationale dans le cadre d'une solution politique, en collaboration avec d’autres parties responsables intègres, capables de discernement politique, d'intégrité morale, et de crédit.



Chers sympathisants, amis et partenaires des Forces Nouvelles,



notre génération est condamnée à faire vite, bien et beaucoup. Aussi, nous sommes plus que prêts, à assumer toute conséquence éventuelle, d’où qu’elle vienne, que notre décision d’aujourd’hui générerait.



Pour terminer, nous vous demandons de rester sereins et mobilisés car il n’y a pas de combat sans conviction. Que Dieu le tout puissant préserve donc la nôtre.



Salutations fraternelles.





Fait à Londres le 11 Avril 2004

Pour les Forces Nouvelles Europe



Mori Diakité

Porte-parole

moridiakite@yahoo.co.uk

Source:

lintelligentdabidjan.org

Image viewer
Close window

500MB of storage for $7.95 a month!
Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.