Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion

 
 

(IVOIRENEWS)- Gouvernement de Réconciliation/ Du retour probable du PDCI, vers la dissolution du G7, Par Cheik Kanaté et Filbert Raysyl
image.jpg
ABIDJAN, 04 Juin (IVOIRENEWS)- Après avoir boycotté le gouvernement de Réconciliation Nationale durant deux mois, le PDCI (ex parti au pouvoir) s’apprête à y faire son retour. La négociation entreprise au pied de la Basilique de Yamoussoukro porte ainsi ses fruits, mais ce revirement de situation mettra sans doute en mal la stabilité du G7, qui avait toujours cru que l’ancien parti pouvait tenir la route du combat commun entreprise au lendemain du 25 mars.

D’Abidjan à Korhogo, puis à Bouaké, les différents partis membres du G7 et les populations sous contrôle des Forces Nouvelles (ex rébellion) n’ont cessé d’interroger le porte-parole du directoire, Alphonse Djédjé Mady, sur la sincérité de son parti à continuer la lutte jusqu’au bout. Jamais, il n’a donné de réponse figée.

Et comme il fallait s’y attendre, le PDCI lâchera dans les jours à venir, les autres partis abonnés au boycotte pour reprendre sa place au sein du gouvernement, après la discussion entre le Chef de l’Etat Laurent Gbagbo et Henry Konan Bédié. Ce dernier a prêché pour sa chapelle et c’est dans la logique des faits, qu’il récolte les fruits de son adhésion au dialogue.

On l’avait senti lors de la tournée du G7 à Bouaké. Alors que Djédjé Mady s’était agenouillé pour demander pardon aux populations sous contrôle de la rébellion, son Président Henry Konan a fait une déclaration, ne reconnaissant pas d’alliance avec un quelconque parti politique. « Quand les élections arriveront, chacun ira de son côté. Pour l’instant, il n’est pas question d’une alliance » avait-il martelé.

Entre le PDCI et le RDR, qui constituent les piliers de ce groupe dit G7, les faits du passé resurgissent parfois et l’un ou l’autre partie n’est pas prête à se faire duper. Pis, le rejet de la candidature d’ADO en 1995, est encore vivace à l’esprit des militants du RDR. « L’heure de la revanche n’a pas encore sonné, mais elle ne semble pas être loin » dit un observateur.

Le contrôle de la situation réussit par le Président de la République en dépit du rapport de la commission d’enquêtes sur les événements des 24 et 25 mars, a fortement déséquilibré ses adversaires. Le nouveau soutien à lui accordé par ses pairs de certains pays africains, fini par convaincre les plus sceptiques, de la maîtrise du jeu politique de Laurent Gbagbo.

Le PDCI de retour au gouvernement, on s’interroge désormais sur le cas du ministre des Infrastructures Economiques Patrick Achi, prié de quitter l’équipe de Seydou Diarra. Si cela devenait effectif, lors de la reprise des activités du gouvernement Diarra, sûr que le Chef de l’Etat aura pris une ascendance sur le G7 et annoncé l’arrêt de mort de ce groupe de partis politiques dits pro-marcoussis.

chk-fyr/kps/atf

Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.