Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité| National|

Dernière Heure

IvoireDépêches

L’actualités Continue
Politique
Editoriale de la semaine
Économie
Sports
GlobActu
Culturama
Société
Fait Divers
TARIFS PROMOTION PUBLICITAIRE
Régional
Dossier du Jour
Interviews
ANNONCES CLASSEES
Libre Opinion
MIDH

 
 

(IVOIRENEWS)- « Paris Match » condamné pour diffamation contre M. Laurent Gbagbo
ABIDJAN, 04 Mai (IVOIRENEWS)- Les escadrons de la mort, ont en en parlé en Côte d’Ivoire pendant plus de deux mois. Le journal français « Paris Match » qui a eu « l’exclusivité » de découvrir les membres de cette entité « proche du Chef de l’Etat ivoirien, a été condamné pour diffamation.

Aux mois de Janvier et de Février 2003, des morts sont enregistrés en cascade ça et là dans les rues d’Abidjan. Artistes, médecins et hommes politiques font les frais d’hommes armés, qui l’heure du couvre-feu arrivée, exécutent leurs cibles en laissant des traces.

La presse étrangères accuse alors le pouvoir en place et le journal français « Paris Match » va plus loin en parlant de « proche du Chef de l’Etat ivoirien ». Le 1er mars 2003, le Président Laurent Gbagbo anime une conférence de presse au Palais Présidentiel et annonce officiellement une plainte au barreau de France contre ce journal.

Le verdict rendu public par la première chambre du Tribunal de grande instance de Nanterre (banlieue parisienne) a condamné par un jugement, la société Hachette Filipacchi associés et le directeur de publication du célèbre Magazine français « Paris Match », Anne-Marie Couderc, à payer respectivement 9,825 millions de FCFA et 3,275 millions de FCFA, au chef de l'Etat ivoirien.

sk/yam/kps/atf/fyr

Image viewer
Close window

500MB of storage for $7.95 a month!
Page d'Accueil | Abonnement | Contacts| Publicité

IvoireNews Agence de Presse,la Source de L'Information Vraie.